Financer le don de chaussures

Lancée en 2009, Twins for Peace, l’une des rares entreprises françaises à avoir adopté le « Buy one, give one », a fondé son modèle sur la fabrication de chaussures de qualité, en Italie et au Portugal. Vendues en moyenne 130 euros la paire en France, elles permettent de financer le don de chaussures localement produites dans des pays en développement.

Un pari compliqué au départ : « Les banques refusaient de nous financer. Nous avons dû recourir à des investisseurs individuels », explique Maxime Mussard, un des trois fondateurs de la marque. Dès la deuxième année, l’entreprise est pourtant rentable. En 2013, 22 000 paires ont ainsi pu être distribuées. Twins for peace pratique des marges faibles, mais suffisamment pour continuer à se développer, rémunérer cinq salariés et maintenir une boutique à Paris. « Notre but n’est pas de faire le plus d’argent possible mais le plus de dons possible », plaide Maxime Mussard.

twinsforpeace.com